Prendre soin autrement ...

Equilibre Acido-Basique

A l’état physiologique, l’organisme possède une activité régulière d’épuration des acides qu’il produit, pour maintenir un équilibre nécessaire à sa bonne santé. Les ‘organes’ participant à la régulation du ph sont principalement les poumons et les reins.

Si l’organisme ne peut pas éliminer les acides en excès, par manque de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments ou s’il existe une surcharge d’acidité totale, cet excès est stocké dans le tissu conjonctif. Sa structure particulière lui permet de se comporter comme une véritable éponge qui entrepose les déchets acides que les reins et les poumons n’ont pu éliminer. C’est l’acidose tissulaire et la déminéralisation.

La principale cause est alimentaire : consommation en excès d’aliments acidifiants et déficit en aliments alcalinisants. Les autres facteurs sont liés au : stress, surmenage, manque de sommeil, carences en vitamines-minéraux-oligo, sédentarité (élimination pulmonaire), excès sportif, faiblesse des  glandes digestives, désordre intestinal (flore de fermentation), insuffisance d’élimination cutanée ou rénale…

Si les acides en surplus s’accumulent année après année, c’est l’acidose chronique qui affecte le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules, créant ainsi les conditions idéales au développement de nombreux troubles organiques.

Les symptômes de l’acidose

Certains troubles peuvent être déclenchés ou aggravés par une acidité tissulaire, parmi lesquels fatigue chronique, nervosité, mauvaise gestion du stress, dépression, douleurs, sensibilité aux infections, acidité gastrique, calculs rénaux et vésicaux, , transpiration excessive des pieds et mains, sécheresse et irritations cutanées, frilosité, mycoses, cheveux et ongles dévitalisés, gencives sensibles ou qui saignent, troubles musculaires (spasmes, crampes…), paupières qui sautent, tendinites, osseux (ostéoporose), inflammations articulaires, intestinales, génito-urinaires …

Mesure de l’acidité

Le pH est l’unité de mesure de l’acidité ; sur cette échelle allant de 0 à 14, le 7 indique l’équilibre entre les acides et les bases, il est donc neutre.

Plus le pH est petit (de 0 à 7), plus il est acide ; plus le pH est grand, plus il est basique (de 7 à 14).
Pour évaluer l’acidose, il suffit de contrôler le pH urinaire à l’aide de bandelettes de papier réactif trouvé en pharmacie.Relevez 3 fois par jour (sur les 2ème urines du matin, avant le repas de midi et avant le repas du soir), pendant 8 à 15 jours consécutifs.

Si les valeurs trouvées sont constamment inférieures à 7, cela traduit une surcharge de l’organisme en déchets métaboliques acides.

Comment soulager un terrain acidifié ?

 - La correction de l’alimentation est essentielle, car les acides sont véhiculés par celle-ci ; en premier lieu, il faut cesser de faire pénétrer des aliments acidifiants dans l’organisme.

- Le mode de vie peut entraîner ou soutenir le terrain acide : vie trop sédentaire, sommeil insuffisant, gros fumeurs, trop de sport… le meilleur moyen d’éliminer les acides est tout d’abord d’aider le corps à s’en débarrasser en introduisant une activité physique quotidienne (marche, natation…).

Traitement du terrain acide

L’équilibre intestinal est essentiel à l’assimilation optimale des micronutriments pour traiter une acidose. Si le terrain intestinal est perturbé, il faut en faire une priorité, puis  s’occuper par la suite du terrain acide. La prise de préparations minérales désacidifiantes et reminéralisantes facilitera l’évacuation des acides logés dans les tissus ; avec le temps, ce nettoyage amène à une désacidification en profondeur des tissus et les préserve de toute récidive.

 

 

 

 Aliments acidifiants

 

 Aliments alcalinisants

 

• La viande
• La volaille
• La charcuterie,
• Les fromages forts
• Les corps gras animaux
• Les huiles végétales raffinées,

• les graisses durcies, trans
• Les céréales raffinées
• Le sucre blanc
• Les sucreries (sirop, pâtisseries, chocolat)…
• Les boissons industrielles sucrées
• Les fruits oléagineux sauf les amandes
• Le café, le thé noir, le cacao

• L’ alcool

• Le sel

 

• Les pommes de terre
• Les légumes verts crus ou cuits,

• les algues
• Les légumes colorés sauf les tomates, oseille, rhubarbe
• Les jus de légumes et de fruits
• Le maïs
 Les bananes
• Les amandes
• Les châtaignes
• Les eaux minérales alcalines type Vichy St Yorre – Célestin à raison d’un verre par jour
• Les boissons aux amandes, le thé vert
• Le soja et ses dérivés
• Les herbes aromatiques